Voyage Tour du Monde Loladel
Voyage_Tour_du_Monde_Profile_Equipe
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Profil_Delphine
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Profil_Laurent
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Projet_Itineraire
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Articles_Photos_Videos
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Actions_Volontariat_Home
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Rencontres
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Livre d'Or


Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Actions_Volontariat_Home
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Livre d'Or
Notre projet est une expedition sur trois annees:    de septembre 2008 a septembre 2009 : Afrique, Amerique du Sud & Centrale, Oceanie  de septembre 2009 a septembre 2010 : Australie 'Work & Travel'  de septembre 2010 a septembre 2011 : Asie

Voyager sur les chemins du monde, c’est aussi s’arrêter un moment dans des pays, des villes, des villages, qui ont besoin d’aide, qui ont besoin de nous.


Notre tour du monde est  axé sur le désir de s’impliquer dans la vie locale, grâce à la conduite de différents projets qui touchent à la culture, l'éducation des nouvelles générations et l'économie des pays que nous traversons. Nous voulons être actifs et mettre au service des populations dans le besoin nos connaissances en vue d’un meilleur futur.

Pourquoi parrainer des enfants?

Nos actions au Mali


Parrainer des enfants en les envoyant à l'ecole

Avis de recherche! Ibrahim cherche un parrain

Nos Actions / Mali / 'Parrainages des enfants'

Malheureusement au Mali beaucoup d’enfants ne vont pas à l’école. Leur famille n’a pas les moyens d’assurer les frais de scolarité et de matériel, ou tout simplement ont besoin de leurs enfants pour travailler à la maison ou dans les champs. Ces enfants, privés d’éducation, ne parleront que leurs langue maternelle et ne seront voués qu’à des travaux manuels.


ALAD aide déjà des enfants à aller à l’école grâce à un système de parrainage.


Des donneurs de France versent des fonds à ALAD qui pourront couvrir les frais de scolarité et le matériel de travail d’un enfant. En retour au parrain, ALAD enverra deux fois par an des nouvelles de l’enfant en lui transmettant résultats scolaires et une lettre de l’enfant. En général, un parrain va suivre l’éducation d’un enfant jusqu'à la fin de ses études.


Pendant notre séjour nous avons pu constater tous les problèmes lies à l’éducation des enfants, et nous avons saisis l’importance de les aider. La nouvelle génération  assurera l’économie du pays de demain et doit impérativement se préparer. Laisser les enfants dans la rue ou à la maison ne fera qu’augmenter les problèmes économiques et sociaux du pays.


Avec Delphine nous avons décidé de prendre en charge un élève du second cycle orphelin. Pour l’aider à progresser, pour l’encourager à travailler, et pour soulager financièrement sa famille.

Le parrainage d'Oumar

A l’école, on nous présente Oumar, un garçon d’une douzaine d’années à l’air renfermé et timide. On nous explique que son père et sa mère sont décédés en 2003 à la suite d’une maladie. Son père est mort un dimanche, sa mère un mardi. Maintenant Oumar vit avec ses frères et sœurs. Le foyer est composé de 12 personnes et dirigé par le grand frère, Ibrahim, 42 ans, issu du même père qu’Oumar mais d’une mère différente.  Il est vétérinaire au village voisin et travaille 7 jours sur 7 pour supporter sa famille.


Oumar veut être vétérinaire comme son frère, et comprend que pour y arriver il va falloir travailler.


Nous avons rencontré son grand frère et avons plusieurs fois rendu visite au reste de sa famille. Sa grande sœur est à l’armée, est très agréable et souriante. Ses petits frères et sœurs ont l’air plus timides, mais nous retournent de jolis sourire quand on leur parle.


Oumar à l’air content de notre aide. Suite à notre rencontre, on le voit jouer gaiement avec d’autres enfants. Ca nous fait plaisir de le voir sourire, et on espère que grâce à notre aide Oumar pourra réussir dans sa vie.

  

Le parrainage de Tiranke

On lui demande si elle aimerait aller à l’école, elle nous répond avec un grande sourire et une certaine excitation que oui. On lui donne alors rendez vous le lundi matin devant le bureau du directeur…


Nous avons maintenant payé les frais de scolarité et d’acte de naissance de Tiranke, qui à l’heure ou nous écrivons a déjà intégré l’école !


Nos avons rendu visite à sa famille dans le village. Ils vivent à 5 dans une toute petite maison composée de deux pièces remplies seulement par deux lits. A l’extérieur, un petit tas de cendres ou l’on fait à manger.  Ils portent tous des habits rapiécés et très sales. Amara, le grand père, est émerveillé quand on lui donne une chemise et un teeshirt, et Tiranke toute joyeuse et excitée quand on lui remet une petit robe achetée la veille à Bamako ! Encore à l’aide d’un interprète, on explique qui nous sommes et ce que nous voulons apporter à Tiranke. Le grand père est très reconnaissant et nous prononce des bénédictions. La grand mère la veille craintive nous fait enfin un sourire… Après une petite photo de famille, on se quittera tous joyeux et excités de cette nouvelle rencontre !

C’est par hasard dans la rue que nous rencontrons Tiranke. J’étais en train de jouer aux sept chevaux avec des jeunes pendant que Delphine discutait avec des enfants du village. Delphine a été interpellée par cette petite fille qui était la seule à ne pas lui répondre. Elle se rend compte que contrairement à ses copines, Tiranke ne comprend pas un  mot de français. A l’aide d’un interprète on discute avec Tiranke et on apprend qu’elle ne va pas à l’école car sa famille n’en a pas les moyens. On apprend aussi qu’elle est orpheline et sous la charge de ses grands parents. Delphine a été attirée par le caractère de Tiranke, qui malgré son manque d’éducation parait débrouillarde et intelligente.

  

Aussi nous avons acheté 20 kg de riz à la famille de Tiranke pour les soulager de leur pauvreté. On voit que ces gens sont dans le besoin et qu’un petit cadeau pour nous est un trésor pour eux… Comme pour Oumar, nous allons suivre Tiranke de près dans ses études et nous espérons que plus tard, elle devienne une grande femme d’affaires !

MENU


- Pourquoi parrainer des enfants?


- Le parrainage d'Oumar


- Le parrainage de Tiranke


- Avis de recherche: Ibrahim cherche un parrain!!

Un samedi matin, notre classe de soutien vient nous rendre visite chez nous à ALAD pour venir nous remercier. Parmi eux, un petit que nous avions déjà vu quelque part mais qui ne fait pas parti de notre classe. Il s’appelle Ibrahim mais il faut l’appeler Touba. C’est en fait le grand frère de Rokiatou une petite de notre classe.

Touba me remet un petit papier plié en 4. J’ai du mal à lire le message manuscrit qui contient une faute d’orthographe à presque tous les mots. Je le passe à Delphine qui ne comprend pas plus. On peut livre ‘pauvre’, ‘mère’, ‘mort’ et ‘aider’, assez pour comprendre que Ibrahim recherche de l’aide !!


La semaine d’après on le convoque plusieurs fois pour qu’il nous parle de lui, de sa situation de famille etc. Son foyer est composé de 12 personnes dont seulement 2 adultes. Connaissant sa sœur, on sait que Touba vit dans une famille pauvre. On apprend qu’il a perdu sa mère et vit avec son père et sa tante.

Touba est très dynamique et joyeux. Il aime s’amuser, parler et sourit souvent. On pense que si il continue ses études, il pourra se débrouiller pour trouver un travail.


Delphine et moi ayant déjà deux filleuls, nous lançons un avis de recherche International :


Qui veut bien aider Touba à aller à l’école ??


En passant par ALAD, vous devrez payer 72€ dont 66% sont déductibles de vos impôts, soit une réelle dépense de 24€. Touba sera ravi de vous avoir comme parrain. Comme prévu il recevra cahiers, stylos, équerre etc. et ses frais de scolarité seront payés. Il vous enverra une lettre manuscrite de remerciement deux fois par an et vous recevrez ses résultats scolaires.


Si vous voulez parrainez Ibrahim, laisser nous un message sur www.loladel.com et nous vous orienterons vers ALAD.

  


Mali_Ibrahim
envoyé par Loladel17

'Ibrahim- dit Touba- vous parle'


Dec. 2008

In English

Retour page Nos Actions

Pour poster un commentaire sur cet article, cliquer ici!