Voyage Tour du Monde Loladel
Voyage_Tour_du_Monde_Profile_Equipe
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Profil_Delphine
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Profil_Laurent
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Projet_Itineraire
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Articles_Photos_Videos
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Rencontres
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Cuisine_du_Monde
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Livres de Voyage
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Actions_Volontariat_Home
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Partenariat Actuels
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Partenariat Prives
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Partenariat Prives
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Sites et liens amis
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Livre d'Or
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Livre d'Or
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_TransPacifique_Home
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_TransPacifique_Home

Pour poster un commentaire sur cet article, cliquez ici !

Retour page principale Trans-Pacifique

Chapitre 11 : Les iles Galapagos

L'Expédition / Trans-Pacifique / 'Chapitre 11 : les Galapagos'

Retour haut de page

Du 5 au 13 avril 2010

A bord de Tagomago, notre arrivée sur les iles Galápagos a été un moment inoubliable. Nous sommes arrivés au petit matin du 5 avril et nous avons mouillé à Puerto Ayora sur l’ile de Santa Cruz.

L’eau de la mer était d’un bleu turquoise indigo magnifique et à notre grand bonheur nous avons eu la visite d’un petit phoque au niveau de l’arrière du bateau (sur la plage) puis plus tard d’une tortue qui se baladait au beau milieu de tous les bateaux.

Avant d’atteindre les côtes, j’ai tout de suite été saisie par l’incroyable beauté de cette harmonie des côtes, des falaises, des contrastes, des couleurs comme le vert printemps des arbres et du bleu indigo de la mer, des collines au loin.

TAGOMAGO au mouillage de Puerto Ayora

Nous avons essayé de profiter au maximum de notre court séjour. Du coup, nous avons passé notre premier après midi en nous baladant sur le chemin de Las Grietas.

Agréable petit chemin qui mène d’abord à une jolie petite plage puis s’enfonce dans un paysage très pur aux centaines de cactus pour finir sur une grande falaise avec un petit Rio d’eau bien fraiche ou il est bon de prendre un bain après une semaine de douche à l’eau de mer.

Nous avons également fait une balade dans l’arrière pays où nous avons visité d’impressionnants cratères, notamment un long tunnel de lave dans lequel on peut se balader et prendre un peu de fraicheur.

Ce qui m’a surtout plu c’est la tortue que nous avons pu voir pas très loin dans un champ bien vert. Une énorme tortue des Galápagos, uniquement visible sur ces iles si lointaines.  Elles ont notamment donné leur nom aux Galápagos. Car en effet, il fut un temps où les navires faisaient escale aux Galápagos pour se procurer ces grosses tortues. Bien utiles car elles n’ont pas besoin de beaucoup d’entretien et de nourriture, elles pouvaient s’abstenir de manger pendant 6 mois! Et les marins avaient à bord de la nourriture potentielle de viande fraiche.

La plus belle balade que nous ayons faite est une excursion à la journée sur l’ile de Seymour. Cette ile est inhabitée mais regorge d’oiseaux tout aussi beaux et libres les uns que les autres. Frégates, fous à patte bleues, phoques, crabes sont sur leur territoires ou tous les jours des dizaines de touristes viennent leur rendre visite. Ils paraissent tous heureux et libres et nous avons pu les approcher et admirer de très près.


Après un repas copieux à bord du bateau nous avons passé l’après midi dans un endroit sublime au Nord Ouest de Santa Cruz. Sur cette magnifique plage déserte au sable blanc nous avons pu pour la première fois admirer un iguane nager dans les vagues transparentes. Des fous à pattes bleues et des flamands roses nous ont survolés plusieurs fois.


Nous avons aussi passé un peu de temps sous l’eau en masque tuba car il y a de très beaux poissons. Laurent m’a vraiment fait envie en sortant de l’eau car il a eu la chance de nager avec une immense tortue et il a même pu me faire partager cette unique expérience en me montrant quelques minutes plus tard son film bien réussi !


Cet endroit est en tout cas un vrai paradis comme il en existe pas beaucoup sur terre, ceci de part la proximité des animaux et la préservation de cette belle nature.

Aussi, j’ai trouvé les habitants des Galápagos gentils et serviables, on peut se promener en toute sécurité dans les petites rues de Puerto Ayora. Même si nous sommes restés trop peu de temps pour bien pouvoir explorer d’autres iles comme Isabella par exemple, cela restera une de mes plus belles destinations pendant notre voyage.

Enfin, je garderai un très beau souvenir de l’unique fou à pattes bleues que j’ai pu voir dans le Port de Ayora car il était incroyablement beau. Ses plumes étaient d’un blanc pur, le bleu clair de ses pattes si poétique, son allure modestement séduisante. C’est pour moi un des plus bel oiseau qui existe au monde. Je trouve que sa plastique et son allure le rendent très original.